Voici la situation de la soirée : je me trouve en Allemagne et je suis toute seule.

Dans la charmante petite ville où je me trouve, il y a l'animation de l'année : la fête foraine. C'est tout ce qu'il s'y passe en ce moment, et d'après les dires et sentiments des habitants, c'est comme si cela était la seule chose qui se passe dans cette ville.

Je me trouve seule, oui, mais ce n'est pas une raison pour se laisser abattre ! Je suis déjà allée faire un tour (voire deux) dans la semaine à cette Kirmes et ce soir, c'est samedi soir, je fais un manège ou deux !

Je me dirige donc avec entrain et d'un pas rapide vers la fête forraine. J'arrive juste devant le premier manège que je convoite.

Je prends mon ticket, on m'installe immédiatement. Je suis dans le troisième wagon qui partira prochainement.

Les Montagnes Russes dont les sièges sont suspendus

 Chaque wagon part individuellement dans ces montagnes russes dont les sièges sont suspendus aux rails (et non pas posés dessus).

(Ci-contre, une photo que j'ai prise de ce manège)

Je suis contente que chaque groupe de sièges parte seul car cela m'évite de me retrouver avec des gens qui eux, sont venus à plusieurs !

Mon siège, les trois sièges vides qui l'accompagnent, mon sac et moi commençons l'ascension de la montagne ! Le manège commence bien sûr par une montée pour permettre ensuite la descente... Arrivés en haut, un premier virage puis un suivant, deux petites descentes suivies d'une remontée et hop, le tour est joué !

C'était un peu court, mais j'ai eu le temps d'avoir peur, de me cramponner à mon siège, de décider qu'un seul manège serait suffisant pour ce soir. J'ai même réussi dans le délai qui m'était imparti à développer des techniques pour m'accrocher au garde-corps qui me protégeait et ainsi moins décoller ou moins subir les descentes.

Je suis donc finalement sortie du manège contente, même si cela était vraiment court ! Lorsque l'un des messieurs du manège est venu me détacher, mon regard ne lui faisait pas de reproches, mais tout de même, voulait lui dire ce que j'avais pensé de la durée du manège.

Vous vous demanderez peut-être pourquoi je ne lui ai pas dit?! Il pourrait y avoir de la timidité, un sentiment d'impuissance ou d'indifférence... Ce n'est pas ça. Je n'ai pas pu lui dire, car je ne parle pas Allemand ! C'est un peu ça, le petit plus d'une Nat'venture !

En bonus ci-après, deux autres photos de la fête foraine !

La Grande Roue

20140719_2327 Ghost