Voici la suite de la soirée à la fête foraine.

Comme dit précédemment, j'étais donc toute seule à la fête foraine. Et cela propose un nouvel angle de vue.

En effet, quand on va accompagné(e) dans ce genre de lieux, on se concentre sur l'expérience que l'on est en train de vivre, si modeste puisse-t-elle être, et sur les gens qui nous entourent.

N'ayant pas d'accompagnant, j'ai donc eu le temps de penser... aux forains qui tiennent les attractions. Et j'ai pu capter leur solitude ou ennui, tout comme l'un d'eux qui a aperçu sur mon visage un poil d'ennui au moment où je passais à sa hauteur. Nous avons donc échangé notre expérience commune, avec notre point de vue "différent" de celui des familles et groupes d'amis qui arpentent normalement les allées.

Photo issue d'internet - Lien vers l'article duquel est empruntée cette photo.