Ce soir, mon homme est absent. Foot oblige, il regarde le match d'ouverture de la Coupe du Monde.

"La Coupe du Monde de quoi?!" vous demanderais-je, car je me moque éperdument du football. Pour la petite histoire, le soir de la finale de la Coupe du Monde 98, j'avais tout de même mis la TV sur le match, pour le principe. Nul besoin de vous rappeler de quel match il s'agissait, et de l'issue ! Et bien ce soir là, on était en juillet et il faisait beau, le temps dehors était agréable. Pour être en phase football tout de même, je jouais au foot dans le jardin. Même pas pour supporter l'équipe car cette idée ne me serait pas venue à l'esprit, la situation m'avait juste inspirée !

Mais revenons au ukulélé.

La partie de la soirée qui concerne le ukulélé démarre par la recherche sur Internet d'une méthode pour changer les cordes.

Mais comme chacun le sait, sur Internet, il est souvent plus facile de trouver ce que l'on ne cherche pas que de chercher ce que l'on veut. Mes errances m'ont ainsi emmenée sur une reprise de la chanson "I will Survive" qui a été mon premier résultat de recherche fructueux ! Je vous incite vivement à consulter cette vidéo qui m'a éberluée.

Jonny Flash: I will survive

Suite à cette trouvaille sympathique et pleine d'énergie, et après quelques errements sur des vidéos similaires, j'utilise deux méthodes pour me préparer. Un article et une vidéo (la seule en français que j'ai trouvée sur ce sujet).

A présent formée sur la théorie, je passe à la pratique !

Bonne surprise en ouvrant le paquet de cordes. Il renferme quatre sachets individuels, ce qui permet d'identifier chaque corde. Mais cela est sans compter qu'il n'y a pas écrit "Sol/Do/Mi/La" sur les petits sachets, seules des pastilles de couleur sont collées dessus. Et dans mes méthodes pour monter les cordes, ils ne précisent pas qui est qui !

Mon moteur de recherche résoud rapidement ce problème en me renvoyant d'ailleurs sur le même site que celui où j'ai découvert notre désormais ami Jonny Flash (pour ceux qui ne sauraient pas qui est Jonny Flash, reprenez votre lecture de cet article plus haut).


Nouvelle bonne surprise dans le paquet de cordes, les sachets sont rangés dans le bon ordre.
Ils ont tout de même pensé aux "Nuls" et facilité les choses (on peut aussi utiliser le terme débutant, c'est moins dévalorisant).

L'opération de changement se passe bien, sauf qu'à nouveau, une question de parfait(e) novice me vient : quand coupe-t-on les cordes ??? Les méthodes décrivent l'opération de changement de corde, mais pas l'ensemble du process!

Je n'ai pas osé demander à internet, j'ai pris l'initiative de couper (mais pas trop court, au cas-où!)

 

Suite à cela, je mets mon CD d'apprentissage du ukulélé dans le poste et lance la piste d'introduction. Il s'agit de la piste 2 du CD. C'est avant la première leçon. Une formalité qu'ils se disaient, les créateurs de la méthode... Et bien c'est ce préalable qui deux ans plus tôt, m'avais stoppé dans ma démarche d'apprentissage du ukulélé ! Mais je m'accroche, je persiste...

L'opération d'accordage sur les nouvelles cordes se passe assez bien.

 

Je me rappelle alors que j'ai un accordeur. Je veux l'essayer (et comprendre comment cela marche, car j'avais déjà essayé cet appareil aussi, mais sans être satisfaite).

C'est très efficace ! La lettre magique apparait en haut à droite du petit écran et me précise la note jouée : G pour SOL, D pour DO (ce qui indique que la note est fausse car il devrait s'agir d'un C), E pour MI, A pour LA...

 

Il me reste quelques subtilités à comprendre, mais je comprends déjà que ça va m'être très utile ! Jusqu'à ce que... je fasse tomber l'appareil !

Il s'agit d'électronique fragile, et le point crucial sur l'écran, qui indique quelle note est jouée, est CELUI qui est altéré suite à la chute !

Je me retrouve donc à démonter mon petit appareil pour essayer de reconnecter un câble qui se serait éloigné de son complémentaire électronique. Ma séance de Ukulélé se transforme ainsi en séance d'électronique ! Je remercie mon Club de Robotique et mes cours de SI au lycée qui m'aident dans cette démarche !20140612_Cordes de Ukulélé et Electronique

Mais il n'y a rien à faire, après plusieurs essais, il faut se rendre à l'évidence : l'écran est cassé et la connection des cristaux en question ne se refera probablement pas.

Je remonte mon appareil qui n'a pas perdu d'autres capacités au cours de cet atelier. Je trouve que ce n'est pas si mal car l'issue aurait pu s'empirer et je décide que je vais m'habituer.

Il y a désormais I, H... des lettres qui n'existent pas dans le codage des notes, mais ça va aller ! I pour D, H pour A, _l pour un caractère pas encore déterminé... ça va me faire travailler l'oreille !

Il est tant d'aller se coucher.

Mais sachez que je joue aussi de l'accordéon, du piano, et que je bricole* sur tout un tas de petits instruments que j'ai à la maison ! Affaires à suivre !

* Bricole de la musique, pas les instruments en eux-mêmes (normalement) !