Il arrive que l'on voit dans un film quelqu'un qui oublie que c'est le jour de son anniversaire, et l'on se dit "comment est-ce possible?! Je ne pourrais pas oublier un évènement comme cela !"

Dans une moindre mesure, il m'est un peu arrivé cela, et je comprends que pris par d'autres soucis ou par une agitation incessante, et bien oui, on peut oublier un de "nos" jours. Quand je reçois un texto de mon frère, belle-soeur et neveux qui me souhaite "Bonne fête", je ressens de nouveau cette impression d'être sur un bateau en plein mileu de l'océan, seule bien sûr ! On ne souffre pas nécessairement de solitude, dans le sens de ce sentiment désagréable qui fait que l'on ne se sens pas bien, mais tout de même, on n'est pas accompagné(e).